Aimons les écrans. Si, si, vraiment !

Je me suis lassée, Je suis cassée, J'en ai plus qu'assez. L'ardoise est chargée... heu je m’emballe … Je voulais simplement dire STOP ! Stop, STOP et STOP !!!


Stop à quoi ?


A ces titres qui font peur. A ces mots anxiogènes. A cette (triste) pensée commune qu’en chaque écran se cache un objet dont l’unique objectif est de détruire nos enfants (oui, oui, j’ai lu ça aussi dernièrement, texto).


Chaque jour, je vois passer dans les médias un nombre déconcertant d’intitulés du type « Ecrans et addiction », « Ecrans et échec», « les dérives des écrans », « les écrans détruisent nos enfants », « situation alarmante », « inquiétude », « préoccupation », « alerte » etc. etc.


Forcément, des intitulés pareils engendrent une certaine panique morale. On ne peut en vouloir aux parents, aussi critiques soient-ils, de craindre ces outils … omniprésents. N’est-ce pas hyper-culpabilisant de se dire que nous décidons d’acheter et que nous ramenons chez nous de tels dangers pour nos enfants, pour nos relations familiales, pour notre équilibre de vie ? Nous, parents responsables qui souhaitons pourtant le meilleur pour nos enfants ?

Teuh teuh teuh … on arrête tout de suite !

Où sont passés les articles POSITIFS ?


Certes, les écrans sont omniprésents. Alors plutôt que d’y voir toujours le négatif, pourquoi ne pas pour une fois écrire dans ces articles ce qui pourrait valoriser ces écrans ?


Quelques magazines ou leurs rubriques « numérique », à l’instar de Geek Junior, Phosphore ou Curium, valorisent les contenus en abordant les nouveautés dignes d’intérêt pour les jeunes. Mais honnêtement, à ces rares exceptions, j’ai beau chercher, j’ai du mal à trouver.


Pourtant, les écrans sont le support d’un choix infini de contenus au top.


Ce qu’on trouve comme contenu peut être divisé en diverses catégories dont voici les principales :



Le contenu informatif


Je conseille vivement les moteurs de recherche QWANT, DUCKDUCK GO ou ECOSIA pour des recherches respectueuses de votre vie privée. Evidemment, elles n’enregistrent pas vos préférences et vous devez systématiquement repartir à zéro dans vos recherches. Bye la bulle ! Pour éviter les mauvaises surprises, QWANT JUNIOR est un super moteur de recherche pour vos enfants !


Le contenu « social »


Avec le boum des réseaux sociaux et les messageries, on ne sait plus où donner de la tête. Facebook, Instagram, TikTok, Snapchat, Whatsapp, Twitter … Vos jeunes y passent du temps avec … leurs amis. Les jeunes ont besoin de contacts sociaux et à l’heure des couvre-feux, du confinement et autres catastrophes sanitaires, ces lieux de rendez-vous digitaux, ces lieux de socialisation, sont plus que bienvenus !



Le contenu créatif


Youtube, TikTok, Pinterest … Des sources créatives à foison, tant pour des DIY que pour du codage, du montage, de la vidéo, de la danse, du chant, … A chacun ses passions et sur Internet, on trouve d’office de quoi être chaque jour plus inventif. Perso, je remercie les tutos Youtube qui me remémorent la première boucle d’un tricot ou ceux qui me donnent les ingrédients pour de supers burgers végés …


Le contenu éducatif


Oh combien d’applications, de chaines Youtube ou de sites ne sont pas créés chaque jour dans l’objectif d’éduquer vos jeunes et vos enfants ? Math, géographie, langues, dictée, histoire, … en quelques clicks (clicks-critiques, pour éviter de mauvaises surprises telles que la désinformation par exemple !), des milliers de contenus disponibles tout aussi pertinents que Monsieur Smith, le prof d’anglais de votre loulou!


Le contenu ludique


Alors bien-entendu, outre les séries, dessins animés ou films à la pelle, le ludique se retrouve un petit peu partout. D’ailleurs tous les contenus se mélangent. Les jeux vidéos sont aussi sociaux, le créatif peut aussi être éducatif, les conversations (contenu social) deviennent ludiques avec les filtres, etc. etc. et tant mieux !

Il suffit de quelques recherches, de bons mots-clés, de moteurs de recherche adaptés, de poser des questions à votre entourage, vous savez à cette maman-qui-a-toujours-les-bons-tuyaux, pour trouver des contenus adaptés et au top pour les jeunes !

L’écran et ses dérives


Au-delà de ce petit miracle d’Internet, il y a évidemment des points sur lesquels il est indispensable d’attirer l’attention. C’est d’ailleurs ceux-ci que pointent systématiquement du doigt ces fameux articles anxiogènes.

  1. Le temps passé devant les écrans

  2. Le choix des contenus

  3. Le comportement en ligne


Comme j'ai envie qu'aujourd'hui vous gardiez en tête le coté positif, je n'entre pas dans les détails. Je parle régulièrement de ces 3 points sur mes réseaux sociaux, Instagram et Facebook. Etant essentiels à aborder, je reviendrai donc rapidement avec des articles à ces égards, positifs et constructifs. Vous pouvez déjà retrouver un article sur la gestion des écrans chez les moins de 3 ans sur mon blog !


En attendant, soyons fous, aimons ces écrans ! De manière critique, bienveillante, modérée, encadrée et, comme pour tout, de manière équilibrée.